Le Journal de Montréal et l’immobilier en Floride

Journal de Montreal Logo

 

Jean-Sébastien Marsan, journaliste du réseau TVA/Canoe, a publié ce matin dans Le Journal de Montréal nos commentaires sur l’immobilier en Floride. Voici un extrait de l’article:

Des copropriétés en Floride, avec deux chambres à coucher et deux salles de bains se vendent pour aussi peu que 40 000 ou 50 000 $. «On peut aujourd’hui acheter un condo bâti dans les années 1970 ou 1980 au même prix que lorsqu’il a été construit», a indiqué Jean Feuillet, agent immobilier agréé.

Ce Canado-Américain (il a la double nationalité) gagne sa vie en Floride depuis une vingtaine d’années. Il travaille exclusivement avec des acheteurs québécois, dans les comtés de Miami, Broward et West Palm Beach. Et il partage ses conseils sur le blogue immobilier-floride.info.

«Dans le sud-est, 35 % des ventes sont d’acheteurs étrangers, dont 20-25 % de francophones», a-t-il déclaré.

L’éclatement de la bulle immobilière, en 2008-2009, a ouvert des perspectives inespérées. «Les prix ont chuté de près de 60 %, a dit M. Feuillet. Et je ne parle pas seulement des reprises de faillite.»

L’immobilier en Floride est encore des plus actifs et le sera encore à mon avis pour bien des années. Même lorsque les prix étaient surélevés avant la crise de 2008, les Québécois achetaient des condos alors que les taux d’échange tournaient autour du 20 pour cent. Aujourd’hui, on est presque à la parité des monnaies des deux pays. Et puis il y a le soleil, la mer, les vacances!

Comme le fait remarqué un peu plus loin dans cet article, Yves Beauchamp, du Soleil de la Floride, mensuel local des francophones, on est en ce moment dans un marché de vendeurs. C’est-à-dire qu’il y a moins de propriétés à vendre pour remplir la demande des acheteurs.

Trouverez-vous votre perle rare aujourd’hui?

Ce matin, vous avez encore un vaste choix: 18,423 maisons uni-familiales inscrites sur le MLS pour les trois comtés ce matin dont 4,037 dans la grande région de Fort Lauderdale, Broward.

Ou parmi 20,119 condos, maisons de ville (townhouse) et villas à vendre dont 5,805 à vendre dans la grande région de Fort Lauderdale, Broward.

Ou encore parmi les 1,082 immeubles à revenus de 4 appartements et moins, dont 408 dans la grande région de Fort Lauderdale, Broward.

Et là encore, on ne parle pas de l’inventaire caché (shadow inventory), de ces milliers de propriétés que les institutions financières ont hérité des propriétaires en faillite mais qui ne sont toujours pas remises sur le marché actuellement. Personne en fait ne sait ce que sera la politique des banques vis-à-vis cet immobilier de l’ombre ni son nombre exact.

C’est vrai qu’il y en a beaucoup moins qu’avant des propriétés à vendre, peut-être la moitié moins. Mais c’est encore plus subtil. L’acheteur québécois à l’avantage sur l’acheteurs américain parce qu’il achète comptant. Et le cash règne.

Les banques ont encore beaucoup de difficultés à relâcher des fonds pour les prêts hypothécaires. Ça se comprend: elles se sont faits poursuivre par tout le monde pour avoir prêter les yeux fermés et avoir succombé à leur avarice.

Quand on parle d’offres multiples, c’est vrai qu’elles existent dans quelques transactions. Partout? Loin de là. Tout dépend de la demande et surtout de la location du bien immobilier. Près de la mer, c’est plus cher et plus en demande, donc il y a de fortes chances d’avoir à négocier avec la compétition pour les prix. Plus à l’ouest, près des terrains de golf ou dans les complexes adultes de 55 ans et plus, la situation est bien différente. On trouve encore des propriétés à très bon prix.

Voulez-vous en savoir plus sur l’immobilier en Floride?

Dans l’article de Jean-Sébastien Marsan au Journal de Montréal, il fait mention du Salon Québec-Floride qui aura lieu à Montréal du 27 au 29 septembre. Nous serons là nous aussi en tant que visiteurs, et ça devrait être une expérience éducative très intéressante.

Vous aurez aussi l’occasion de nous rencontrer en personne le 22 septembre à Saint-Sauveur (Manoir Saint-Sauveur, l’ancien hôtel Delta) et le 25 septembre à Québec au Yacht Club de Québec. Ces présentations sont gratuites.

Là vous apprendrez comment acheter un bien immobilier en Floride, les lois et règlements qui régissent les achats, et comment avoir du succès dans votre transaction. Nous vous tiendrons au courant sur ce blog et vous pouvez aussi nous contacter par le lien Contactez-nous sur la page centrale.

Un dernier mot

Nous avons reçu la semaine dernière une reconnaissance nationale de l’Association Nationale des Agents Immobiliers Agréés (National Association of Realtors®, NAR): nous avons passé avec succès les examens pour devenir officiellement « Représentant accrédité aux acheteurs » (Accredited Buyer’s Representation, ABR®).

Ce titre est conféré aux agents agréés qui ont suivi un cours intensif pour représenter uniquement les acheteurs dans les transactions d’achat, les protéger légalement, et compléter des négociations dans l’intérêt des acheteurs.

Seulement 30 000 agents parmi le million d’agents aux États-Unis ont acquis cette désignation en prouvant leur expérience dans la représentation unique des acheteurs.

Nous pouvons donc ajouter à nos titres celui d’ABR® qui confirme que, comme acheteurs, nous vous représentons de la meilleure manière et avec le plus d’expérience que tout autre agent.

Sources:
– Les Québécois à la recherche de condos (Le Journal de Montréal, 21 août 2013, Jean-Sébastien Marsan); en PDF ici.
– Communiqué de presse: Jean Feuillet reçoit une reconnaissance nationale; en PDF ici.

Merci de nous lire et de commenter sur cet article. Cliquez aussi sur le le bouton « J’aime ceci », ça nous fait toujours plaisir.

© 2013 – Jean Feuillet, P.A. – All rights reserved / Tous droits réservés.

Licence Creative Commons
Cet article est mis à disposition de tous selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 3.0 non transposé.

%d blogueurs aiment cette page :