Eviter de se faire épier

2000px-Anti1984.svg

Cet article n’est pas relié à l’immobilier en Floride, mais j’ai voulu partager mes connaissances ce matin pour aider les lecteurs à mieux utiliser la technologie pour qu’ils puissent  protéger leur identité sur Internet.

Vous avez lu ou entendu ces dernières semaines que les USA espionnent les citoyens du monde entier. Mais ils ne sont pas les seuls. Non seulement tous les gouvernements (et surtout ceux qui disent publiquement qu’ils ne le font pas) participent à cet espionnage méthodique pour mieux contrôler leur population, mais il y a aussi un tas de compagnies qui collectionnent toutes les données et les metadonnées chaque fois qu’on se promène sur Internet.

Comme plusieurs le savent, avant de devenir conseiller en immobilier, j’ai travaillé pour des multinationales en gestion de réseau et sécurité informatique. Même si ça fait déjà plusieurs années que je ne suis plus dans ce domaine, j’ai gardé des habitudes innées de protection. Je n’ai rien à cacher, mais je n’ai rien non plus à donner de mes intentions, de mes goûts et préférences, ou de mes opinions, spécialement aux gouvernements et aux compagnies du genre Google, Yahoo, Microsoft, Apple et autres.

Ce sont ces dernières qui sont vraiment fastidieuses. Sans protection, votre promenade sur Internet peut se terminer avec la réception d’une série d’annonces de produits que vous n’avez jamais demandé, et des tonnes de courrier indésirable, le Spam. Mais nous avons beaucoup d’outils à notre disposition pour remédier à ce partage involontaire et non-autorisé d’informations avec les Google, Yahoo et Bing de ce monde. En voici quelques-uns:

2000px-Duck_Duck_Go.svg

DuckDuckGo est l’engin de recherche le plus sécuritaire parce qu’il ne collectionne aucune métadonnée. Les métadonnées sont ces informations telles que les mots-clés utilisés pour la recherche, l’adresse IP, le fournisseur du service Internet, les types d’ordinateur et navigateur, etc.

Comme l’expliquait cette semaine le Président de DuckDuckGo sur Fox Business News, aucune donnée n’est enregistrée ni conservée par ce service. Les mots et termes d’une recherche ne peuvent pas être retracés. Donc personne n’a accès aux informations pertinentes à une recherche.

On n’a rien pour rien, et DuckDuckGo, comme tout le monde, a besoin de faire de l’argent pour continuer à exister. Au début, Google et les autres engins de recherche le faisaient avec des annonces stratégiques d’après les termes de la recherche. Plus tard, ils sont devenus des sites de stockage d’informations personnelles soit-disant pour mieux cibler les besoins de chacun.

Quand on fait une recherche sur DuckDuckGo sur l’immobilier en Floride, on peut avoir une ou plusieurs annonces reliées à l’immobilier. Mais ça n’oblige pas à cliquer sur les annonces et si on clique, on est redirigé vers le site choisi sans qu’aucune information n’ait été recueillie par DuckDuckGo, ce qui n’est pas le cas avec Google et les autres.

Même si l’icône de ce site est un canard, le verbe « to duck » veut dire se protéger en se recroquevillant. Leur site Internet, DuckDuckGo.com, explique comment Google fait pour vous traquer et vous distribuer des annonces, et comment changer l’engin de recherche de votre navigateur à DuckDuckGo. On ajoutera aussi au navigateur les extensions suggérées comme DoNotTrackMe, Ghostery, etc.

L’information entrée sur le site DuckDuckGo est encryptée à partir de l’ordinateur ou de la tablette. Donc même si on utilise une ligne non-sécurisée, d’autres yeux ne peuvent pas détecter le message de notre requête.

OpenDNSChaque ordinateur, tablette ou téléphone intelligent est assigné à un serveur DNS (Domain Name System ou Système de noms de domaine) particulier au fournisseur du service Internet utilisé (Cogeco, Videotron, Orange, Bell, etc.). Ce système traduit un nom de site, ex: Immobilier-Floride.Info, en une adresse IP fixe reliée à un des serveurs sur Internet.

Ainsi, tous les adresses et noms des sites visités sont automatiquement enregistrés et accessibles dans les registres du serveur DNS initial du fournisseur.

Le seul moyen de rendre anonyme l’accès à un site est d’utiliser un serveur DNS qui encrypteraient les noms et adresses IP et qui ne maintiendraient pas de registres sur les sites visités. Le seul groupe à faire ça est OpenDNS, un site gratuit de redirection DNS. Les adresses IP à insérer sur un ordinateur sont 208.67.220.220 et 208.67.222.222. Mais ça ne suffit pas.

Pour rendre le processus entièrement anonyme, il faut ajouter DNSCrypt qui encryptera toutes les transactions sur le DNS. Ce logiciel facile à installer est disponible pour Windows et Mac ici.

GlimmerBlocker.orgPour éviter d’avoir plein d’annonces lorsqu’on fait une recherche, on peut ajouter des extensions aux navigateurs. Le plus populaire, AdBlock Plus est disponible sur Mac, Windows et Linux pour Chrome, Safari, FireFox et Opera.

Cette semaine cependant, la revue Salon, rapportait que AdBlock Plus avait reçu de l’argent de Google pour ne pas bloquer ses annonces.

Pour ma part, sur le Mac avec Safari, je préfère utiliser GlimmerBlocker, une application gratuite qui bloque les annonces systématiquement et n’est pas susceptible aux changements de version d’OS parce qu’il agit comme un proxy sur le web. L’alternative Windows est Privoxy qui devrait être utilisée au lieu de AdBlock Plus.

CryptoCloud

Finalement, pour être tout à fait anonyme sur le web, il n’y a rien de mieux que CryptoCloud, un service de réseau privé virtuel (VPN, Virtual Private Network). Avec des serveurs installés un peu partout dans le monde, un tunnel est créé virtuellement entre un ordinateur, une tablette ou un téléphone intelligent, et le serveur VPN de CryptoCloud.

Toutes les données entre un ordinateur et un serveur sont encryptées et indéchiffrables. Il n’y a pas de porte dérobée (backdoor) pour ce système. ce service ne maintient aucun registre des sites visités ou de l’usager. C’est absolument anonyme. Le service n’est pas gratuit, mais il protège des yeux indésirables. On trouvera plus d’informations sur CryptoCloud ici.

En conclusion, scientia potentia est, la connaissance, c’est le pouvoir. Il n’y a rien d’illégal à se protéger sur Internet, en fait c’est notre droit le plus fondamental.

Sources:
Salon: AdBlock Plus lets some advertisers pay to play

© 2013 – Jean Feuillet, P.A. – All rights reserved / Tous droits réservés.
Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 3.0 non transposé.

%d blogueurs aiment cette page :