Le travail en coulisse d’un agent immobilier en Floride

On a tous une idée préconçue de ce qu’est le travail d’un agent immobilier en Floride. L’agent nous promène partout où on veut, on visite des condos et encore plus de condos; 16 heures de promenade en moyenne quand on a déjà trier les propriétés sur Internet; 50 heures pour les autres clients. C’est beau. On aime. On veut. On achète. L’agent fait le contrat; 3 heures avec les signatures; et puis il collecte sa commission à la fin de la transaction; 1 heure.

On est tous contents, on a notre condo en Floride! L’agent a juste passé 20 heures avec nous et il a fait tout cet argent de commission. Trop bien payé, pour si peu d’heures de travail. C’est ce que beaucoup de gens pensent du travail des agents immobiliers. LOL!

Pourtant il y a tout un travail en coulisse qui se fait sans vous et auquel vous n’avez pas à participer activement.

L’agent immobilier est un acrobate sans filet qui a plusieurs chapeaux dans son acte. Son premier chapeau est celui de psychologue. L’agent doit savoir naviguer entre les désirs de madame et ceux de monsieur pour arriver à satisfaire les deux. Et quand le beau-frère ou la belle-soeur s’en mêle, c’est tout un acte de jongleur pour sauver les meubles.

L’agent immobilier met ensuite son chapeau de négociateur quand il présente l’offre d’achat qu’il sait être trop basse mais pour laquelle il espère trouver un juste milieu que le vendeur et l’acheteur aimeront sans se sentir léser ni d’un côté ni de l’autre. Des fois ça fonctionne, des fois ça échoue, et on retourne à la table de travail en aiguisant ses crayons. Ou on laisse tomber et on passe à une autre propriété.

Une fois le contrat accepté, l’agent met son chapeau de constructeur et organise la rencontre avec l’inspecteur en bâtiments qui fera l’inspection de la propriété. C’est là que l’agent utilise toutes ses connaissances pour comprendre les problèmes que l’inspecteur découvre, et les transmettre à son client de façon intelligente sans apeurer tout le monde.

Ses chapeaux de traducteur et de comptable entrent en action lorsqu’il faut expliquer à l’acheteur les règlements de la co-propriété et le bilan financier de l’association.

Vient ensuite le chapeau d’administrateur de contrat. L’agent immobilier sera le lien entre vous et la compagnie de titres ou l’avocat qui s’occupera de vous donner un titre de propriétaire clair de tous liens financiers. Il s’occupera de vous donner toutes les coordonnées pour faire les virements bancaires électroniques pour les dépôts en fiducie, et il pourra vous aider à trouver une banque américaine qui comprendra aussi vos besoins financiers.

L’agent immobilier doit aussi négocier son chemin pour son client dans les méandres des associations de co-propriétaires et de leur compagnie de gestion. Il doit pouvoir négocier avec tout ce monde-là pour faire accepter son client comme nouveau propriétaire. Et là, c’est faire de l’acrobatie sans filet au dessus de la cage aux lions, parce qu’on trouve toutes sortes de numéros dans ces associations. La plupart sont des gens raisonnables, mais j’ai vu aussi des gens dangereux.

Il y a plusieurs années, on amène le contrat d’achat et de vente, avec l’application de notre client à l’association. Le président de cette association lorsqu’il voit le prix d’achat du condo en question se met en colère, nous insulte et tape sur la table en disant que l’association achètera elle-même le condo. Il déchira le contrat de notre client et son application. Les associations ont en effet le droit de premier refus, mais ça n’est pas une raison pour s’en prendre au messager.

Je peux vous dire que nous n’avons jamais remis les pieds dans ce complexe et que nous ne le recommandons à personne. Des malades de ce genre-là, personne n’en a besoin dans leur vie.

Vous avez décidé d’acheter avec un prêt hypothécaire cette propriété. Voilà un tour de passe-passe où l’agent immobilier doit utiliser tout son bon jugement et son talent de négociateur non seulement avec la banque mais avec le vendeur et son agent aussi.

Dans un achat avec un prêt hypothécaire, c’est le vendeur qui y perd le plus souvent: les banques n’aiment pas prêter avec la débâcle de 2008 et elles font en sorte que leurs estimateurs donnent des valeurs extrèmement basses aux propriétés afin de protéger leurs investissements. Au pire, le vendeur n’acceptera pas la vente et au mieux, il sera prêt à négocier un peu de perte si l’acheteur est prêt aussi à en donner un peu plus.

Ensuite, il y a tous les services de pré-clôture de transaction: conclure les derniers détails avec le prêteur pour être certain qu’il continue à vouloir prêter pour cette transaction, et connaître les frais en fin de ligne pour son client; ensuite coordonner avec l’assureur tous les documents nécessaires pour émettre une police d’assurance.

Avec l’agent de clôture de la compagnie de titres, votre agent immobilier vérifiera le bilan final de la transaction pour être certain que les montants soient bien indiqués et qu’il n’y a pas de surcharge indue. Puis l’agent immobilier coordonne avec l’acheteur pour que le virement bancaire final se fasse dans les délais prescrits par le contrat.

À la table de clôture, votre agent doit examiner tous les documents qui vous seront soumis. Cette deuxième vérification permet d’éviter toute erreur qui pourrait entraver le transfert du titre et causer des problèmes plus tard.

En tout, l’agent peut rencontrer une vingtaine de personnes en coulisse pour négocier votre achat et passer plus de 40 heures de travail et de voyages pour régler votre transaction. Et même si la clôture de la transaction est faite, son travail ne s’arrête pas là.

L’agent immobilier met finalement son chapeau de concierge d’hôtel pour faciliter les tâches de l’acheteur dans ses besoins de transformer son condo dans le domaine de ses rêves. Où peut-il avoir les meilleurs deals pour acheter des tuiles en porcelaine? Comment faire pour trouver un plombier réputé? Où se trouve la valve centrale pour l’eau? Electricité? Les clés? Les services de TV et Internet?

Les détails de chaque transaction et les besoins de chaque client sont bien uniques. Et ce travail en coulisse de l’agent immobilier peut inclure tout ou le minimum. Chaque agent travaille aussi d’une manière unique.

Et comme le proverbe le dit si bien, « On a ce qu’on paie pour. » C’est pourquoi les bons agents, dépendant de la valeur de votre achat, pourront facturer des frais de courtage pour services professionnels afin que votre transaction soit sans soucis et réussie.

Merci de nous lire et de commenter sur cet article. Cliquez aussi sur le le bouton « J’aime », ça nous fait toujours plaisir.

Copyright © 2012, Jean Feuillet – Tous droits réservés.
Realtor®, CIPS, SFR, CPPM

%d blogueurs aiment cette page :