Les offres multiples dans un achat immobilier en Floride

C’est devenu de plus en plus courant dans le marché immobilier en Floride de faire face à des offres d’achat multiples pour une même propriété. La compétition pour les achats immobilier est vraiment forte. Et ça provient de tous les acheteurs étrangers et locaux qui se rendent compte que le marché immobilier en Floride est à sa meilleure période; on ne s’en plaint pas.

Pourquoi des offres multiples

  • L’inventaire des propriétés en Floride, et surtout dans la région de Fort Lauderdale et Miami, a baissé d’environ 40 pour cent comparé à l’an dernier.
  • Les banques retiennent dans leur portefeuille les maisons et les condominiums qu’elles ont récupérés dans les faillites des propriétaires (foreclosures).
  • Les ventes à découvert (short sales) sont toujours aussi difficiles à clôturer même si le gouvernement a fourni aux banques des moyens de clore les transactions rapidement.
  • Le fonds du baril a été atteint dans l’immobilier en Floride depuis le début de l’année.
  • Des prix d’achat 60 pour cent moins chers qu’en 2008.
  • Les prix montent légèrement surtout sur le bord de la plage, pas suffisamment pour effrayer les acheteurs.

Comment gagner sur la compétition

Pour gagner dans des situations d’offres multiples, il y a plusieurs stratégies à adopter. Et la première, c’est de marcher dans les mocassins du vendeur et être à sa place, puis considérer ce que le vendeur ferait avec notre offre.

Le vendeur veut vendre son condominium ou sa maison rapidement avec le moins de problèmes possibles et au meilleur prix possible.

Quels seront les critères de choix du vendeur?

1. Achetez-vous au comptant? C’est sûrement la meilleure méthode d’achat aujourd’hui. Les banques continuent à créer des difficultés aux acheteurs et vendeurs parce qu’elles ne veulent plus se faire avoir comme en 2008.

2. Si non, êtes-vous  pré-approuvé ou pré-qualifié? La différence entre les deux est très grande. Les banques et compagnies de prêts hypothécaires pré-qualifient n’importe qui avec une cote de crédit raisonnable. Elles font alors une vérification rapide auprès des bureau de crédit comme Equifax ou Trans Union en Amérique pour émettre une lettre qui indique que vous pouvez acheter. Mais ça n’est pas suffisant.

Le vendeur voudra plutôt une lettre de pré-approbation, c’est-à-dire une lettre qui certifie que la banque ou le courtier en prêts hypothécaires est prête à vous fournir l’argent d’achat immédiatement sans autre vérification.

3. Êtes-vous prêt à faire des compromis? Le vendeur veut avoir une offre facile à réaliser en moins de temps possible. Pour ce faire, votre stratégie est de donner au vendeur des indices que vous êtes sérieux dans votre achat. Considérez quelles seraient les contingences ou éventualités qui pourraient amener à une annulation de contrat et réduisez-les au maximum. Par exemple, la durée normale d’inspection de la propriété qui permet l’annulation sans question est de 15 jours. Pouvez-vous la baisser au lieu à 5 jours? Ou mieux, l’éliminer complètement.

4. Quel dépôt en fiducie pouvez-vous offrir? Plus vous en mettez sur la table, plus le vendeur sera tenté par votre offre. D’habitude, on met 10 pour cent, mais si vous étiez le vendeur, seriez-vous plus attirer vers un acheteur qui en mettrait 25 pour cent? C’est à considérer dans les offres multiples.

Comme tous les acheteurs et leurs agents immobiliers utilisent les mêmes idées, il est possible que vous ne gagniez pas dans une offre multiple. Mais on fera tout pour vous aider à acquérir votre propriété de rêve.

Merci de nous lire et de commenter sur cet article,

Copyright © 2012, Jean Feuillet – Tous droits réservés.
Realtor®, CIPS, SFR, CPPM

%d blogueurs aiment cette page :