Condos à vendre dans Lime Bay à Fort Lauderdale (Tamarac), Floride

C’est au tour de Lime Bay d’être la vedette aujourd’hui de cet article. On a connu le complexe de Lime Bay à Fort Lauderdale (Tamarac) en 2005 lorsque nous avons acheté un condominium à cet endroit avec la vue sur le lac et le golf de Colony West, un terrain populaire parmi les Québécois en vacances. À cette époque, le complexe commençait à prendre de l’âge et la population changeait tranquillement. Les plus vieux avaient 55 ans ou plus lorsqu’ils ont acheté en 1975 leur appartement. Trente ans plus tard, le complexe avait besoin de changement. Et ça s’est fait petit à petit. Nous étions parmi les premiers francophones à déménager.

Puis vient octobre 2005, l’ouragan Wilma nous arrive en plein front des Everglades avec une force qu’on n’avait pas vu depuis longtemps. Les arbres, les toits, et même plusieurs condos complètement démolis. Pendant trois semaines nous étions privés d’électricité, de télévision et de cellulaires. Les arbres étaient tombés en travers des routes et empêchaient la circulation. Heureusement les équipes d’Hydro-Québec sont venues nous aider en grand nombre. Plus tard, on a vu les images des convois de camions tout équipé qui descendaient la I95 pour se rendre chez nous; c’était impressionant.

Grâce à cet ouragan, les propriétaires de Lime Bay n’avaient pas le choix et sortaient et soudain la communauté commençait à revivre. Les années suivantes ont été rajeunissantes. Tous les immeubles, il y en 18, ont été rénovés, repeints, ont eu des nouveaux toits, et l’aménagement paysager a été refait au complet. Lime Bay a eu une renaissance. Plusieurs Québécois ont appris l’existence du complexe de Lime Bay à Fort Lauderdale (Tamarac) et ont décidé d’acheter.

Depuis ce temps-là, la communauté francophone a augmenté suffisamment pour créer un environnement d’entraide et d’amitiés. Ce sont les Québécois qui ont refait les salles de cartes et la bibliothèque avec des fonds qu’ils ont levé avec leur BBQ annuel. Ils ont aussi refait le dessus des tables de billard, et le terrain de shuffleboard au centre communautaire. Tous les propriétaires américains apprécient énormément tout ce que les Québécois font pour ce complexe.

Aujourd’hui, Lime Bay est changé et a rajeuni. Les associations sont plus ouvertes au fait Québécois et feront tout en leur possible pour aider les Québécois a venir dans leur complexe passer leurs vacances. Par exemple, Lime Bay à Fort Lauderdale (Tamarac) est un des rares complexes qui permet à un propriétaire Québécois ou francophone étranger de passer l’entrevue finale avec l’association par téléphone. En général, les associations veulent voir en personne les futurs propriétaires avant qu’ils achètent. Lime Bay est une exception.

Les deux vidéos que nous avons avec cet article montrent d’un la vie à Lime Bay et l’environnement, et de l’autre un exemple de condo qui est à vendre aujourd’hui.

Vous pouvez aussi lire le détail de trois inscriptions que nous avons aujourd’hui à Lime Bay à Fort Lauderdale (Tamarac). Cliquez ici.

Quelques détails qui vous concernent à l’achat:

  • Lime Bay permet les chiens dans certains immeubles. Contactez-nous pour savoir lesquels et consultez aussi cet article pour voir comment garder votre animal en vacances.
  • Lime Bay est un complexe pour les 55 ans et plus.
  • Lime Bay exige un dépôt de 10 ou 20 pour-cent avec l’offre d’achat.
  • Lime Bay fera une enquête de crédit et criminelle.
  • Plus d’informations sur notre site dédié à Lime Bay à Fort Lauderdale (Tamarac) en Floride ici.

Lime Bay à Fort Lauderdale (Tamarac) est un complexe attrayant et rempli d’activités que nos clients apprécieront.

Merci de nous lire et de commenter sur cet article,

Copyright © 2012, Jean Feuillet – Tous droits réservés.
Realtor®, CIPS, SFR, CPPM

  1. Bonjour M. Feuillet,
    Merci de vos envois, c’est grandement apprécié!! Malheureusement ( ou heureusement…c’est selon), je n’ai pas 55 ans et ne peux acheter dans un complexe 55 et +. De plus je voudrais avoir la possibilité de louer le condo à long terme à des gens fiables lorsque je ne peux m’y rendre.

    Au plaisir!
    Michèle

    J'aime

  2. J’ai oublié de mentionner dans l’article que la location est permise après être propriétaire pendant 12 ou 18 mois. Ça dépend des associations.

    J'aime

%d blogueurs aiment cette page :