Un complexe de maisons mobiles sur le bord de la faillite

Maison mobile - Immobilier FlorideC’était une bonne idée qui a mal tourné et qui va coûter gros. En 2005, au tout début du boom immobilier en Floride, le propriétaire du parc de maisons mobiles Tidewater Estates à Deerfield Beach, annonce son intention de vendre sa propriété à un développeur. Les propriétaires de ces maisons mobiles décident donc de former une coopérative qui achète avec un prêt hypothécaire le terrain au propriétaire pour $11.3 millions.

Tout est beau dans le meilleur des mondes: le prix des terrains et des maisons continuent de grimper; c’est l’euphorie parce que c’est facile de vendre et d’acheter. Les banques prêtent à tire-larigot sans poser trop de questions. La vie est belle.

Les actionnaires de la coopérative calculent que les nouveaux arrivants achèteront leurs parts dans la coopérative pour $80,000.

Puis le déclin arrive rapidement. Depuis 2006, la co-op n’a pas eu de nouvelles adhésions. En 2009, les paiements mensuels du prêt, $60,000, sont de plus en plus durs à ramasser. La coopérative arrête de payer cette année-là et est en défaut depuis. La banque veut ravoir son argent, mais personne ne peut la repayer. C’est le début de la fin pour ces propriétaires et actionnaires de la coopérative.

Aujourd’hui ils attendent de voir ce que sera leur destin, comme le rapporte hier le Sun-Sentinel. Je n’aimerais pas être à leur place.

Une coopérative est une corporation enregistrée avec l’Etat dans laquelle tous ont une action et tous sont responsables des actes posés par la coopérative.

Ici en Floride, les coopératives étaient particulièrement prisées dans les années ’50 alors que plusieurs propriétaires de terrains adjacents à l’Intracostal ou à l’océan décidaient de louer à long terme, souvent 100 ans, leurs terrains à une coopérative qui devenait donc son locataire. Comme tout locataire, on ne sait pas quand la fête se terminera parce que le terrain ne nous appartient pas.

Vous comprenez pourquoi je ne suis pas un fan ni des maisons mobiles ni des coopératives. Pour moi, si j’achète une propriété, je veux avoir un papier qui décrit exactement ce qu’est mon bien, avec des mesures, une localisation géographique et une superficie. Je veux que ce papier soit enregistré de sorte à ce que le monde entier sache que ce bout de terrain, cette maison ou ce condominium est à moi seul. Si je prends une mauvaise décision dans la gestion de cette propriété, je ne peux que me blâmer. Sur qui mettre le blâme dans une coopérative?

Sources: Tidewater Estates, Sun-Sentinel

Merci de nous lire et de commenter sur cet article,

Copyright © 2012, Jean Feuillet – Tous droits réservés.
Realtor®, CIPS, SFR, CPPM

%d blogueurs aiment cette page :