Les syndicats de copropriétaires et les chiens

Animal de service - Immobilier FlorideComme vous le savez, les syndicats de copropriétaires ou associations créent leurs propres lois et règlements pour soi-disant permettre à chacun de vivre en paix dans son petit domaine qu’est son appartement en condominium.

En Floride, nous avons des complexes de condos ouverts aux propriétaires de tous âges, tandis que d’autres sont réservés aux personnes de 55 ans et plus. Il faut alors qu’au moins une personne ait 55 ans au minimum pour être propriétaire et y habiter. C’est surtout dans ce type de copropriété qu’on retrouve des règlements très strictes pour les animaux de compagnie. Mais rassurez-vous, il y a un moyen d’échapper à ce règlement.

En premier lieu, l’ADA (Americans with Disabilities Act), cette loi pour les Américains avec handicaps oblige tous les syndicats de copropriété a respecté les personnes qui ont des handicaps et de permettre d’accommoder ces personnes dans leur accès au logement et aux modifications qui doivent être faites pour les aider à vivre convenablement. Une des parties de cette loi permet l’usage de chiens et autres animaux pour aider ces personnes. Ces animaux sont alors entrainés puis homologués comme animaux de service, et sont admis dans tous les établissements. On pensera par exemple aux chiens pour non-voyants.

Par contre, au fil des ans, les médecins ont réalisé que plusieurs maladies pouvaient être mieux contrôlées avec l’aide de petits animaux. C’est la zoothérapie. Au Québec, un groupe s’occupe de promouvoir cette méthode thérapeuthique de mieux être, Zoothérapie Québec.

Mais ça n’est pas parce que ça existe ailleurs que les syndicats de copropriétaires en Floride approuvent pour autant. J’ai ma propre opinion sur ces syndicats que je ne peux pas répéter ici.

C’est pourquoi, le gouvernement fédéral a passé une autre loi, le Fair Housing Act (FHA), qui permet aux propriétaires et locataires d’avoir avec eux des animaux spéciaux pour les aider comme support émotionnel. Les syndicats de copropriétaires sont alors obligés d’accepter ces propriétaires avec leurs animaux parce que la loi fédérale remplace toutes les autres lois, même celles des syndicats.

Naturellement, pour cela, il faut que le propriétaire, le locataire ou l’acheteur d’une propriété puisse prouver qu’il a vraiment besoin de cet animal. Il faudra donc un papier écrit en anglais par un médecin spécialisé dans les troubles émotionnels, un psychiatre ou psychologue, ou autre spécialiste autorisé à pratiquer la médecine.

Les syndicats ne veulent pas se laisser faire non plus à cause des abus, mais parce que c’est une loi fédérale, ils n’ont pas le choix. Pour en savoir plus et bâtir votre dossier d’avance, voici le site d’un Juge très actif dans ce domaine de la zoothérapie, le Juge David L. Bazelon de Washington, DC, qui explique la teneur des lois et décrit ce qui est permis de faire.

Donc, si vous avez un chien ou un animal déclaré comme support émotionnel avec preuves, aucun syndicat de copropriétaires ne pourra vous empêcher d’acheter le condo de vos rêves parce que vous avez besoin d’un animal de compagnie.

Merci de nous lire et de commenter sur cet article,

Copyright © 2012, Jean Feuillet – Tous droits réservés.
Realtor®, CIPS, SFR, CPPM

%d blogueurs aiment cette page :